SEO

8 hacks SEO faciles et rapides pour les startups

Vous souhaitez développer votre présence en ligne ? Vous devez alors optimiser votre site web pour le référencement naturel. Vous avez besoin d’outils efficaces et de « best practice » pour améliorer votre visibilité sur Google. D’ailleurs, 66% des responsables marketing se focalisent actuellement sur l’optimisation SEO. Cela signifie que le référencement naturel est un véritable levier marketing. Vous devez alors appliquer les bonnes techniques pour prendre de l’avance sur la concurrence.

Voici une liste d’outils et d’idées pour améliorer la visibilité de votre site web sur les moteurs de recherche. Lorsque vous pilotez une startup avec peu de temps et d’argent, vous avez besoin de « quick wins » qui améliorent votre référencement. C’est ce que nous allons voir ici. L’objectif est d’augmenter votre trafic de recherche organique sur une sélection de mots clés qualifiés.

1. Utiliser les outils gratuits de Google

Ces outils semblent évidents, mais certains entrepreneurs ont tendance à les oublier. Il est important de savoir qu’il existe plusieurs outils de référencement qui sont gratuits et efficaces, qui peuvent vous aider à mieux optimiser votre site web.

Google Analytics pour analyser votre trafic

Les statistiques de Google Analytics peuvent être utilisées pour identifier les pages de destination les moins performantes dans les SERP. On peut ainsi analyser des données telles que le taux de rebond, la durée moyenne des visiteurs ou encore le taux de conversion.
Pour l’analyse des conversions, pensez ainsi à tracer votre page contact, vos boutons d’appels à l’action ou encore vos ventes, afin de connaître les pages les plus importantes et d’optimiser votre tunnel de conversion.

Google Console pour corriger les erreurs techniques

Cet outil de Google vous permet d’obtenir des informations sur la vitesse des pages, de tester des données structurées et bien d’autres choses encore. La correction de ces erreurs peut considérablement améliorer votre référencement.
Vous allez voir combien de visiteurs de recherche organique vous obtenez par mois, un graphique visuel du classement des mots clés et des informations sur les mots clés correspondants des concurrents.

Google Keywords Planner pour trouver les bons mots clés

Pour se positionner sur des mots clés à fort potentiel, il faut que ces derniers génèrent du trafic, soit qualifiés et atteignables par rapport à la concurrence. Pour vérifier le trafic et la concurrence, vous pouvez utiliser l’outil gratuit : Google Keywords Planner. Vous aurez accès au volume moyen de recherche et à la concurrence du mot clé par rapport au CPC.

Google My Business pour renforcer votre visibilité locale

La fiche de Google My Business vos permet de vous positionner en première page de Google via une requête locale. De plus, les avis présents sur la fiche permettent de renforcer la crédibilité de votre entreprise. Une fois votre fiche bien optimisée, c’est une visibilité considérable qui s’offre à vous. Découvrez ce profil SEO : https://www.doyoubuzz.com/olivier-durand

Google Maps sera également en mesure de géolocaliser votre entreprise. Vos potentiels clients connaîtront ainsi votre adresse, et pourront repérer leur itinéraire. Pour finir, vous pouvez alimenter votre fiche Google My Business avec des photos, de l’actualité et récolter des avis. Tous ces éléments de réassurance augmentent la confiance de vos clients, c’est pour cela qu’en général le trafic de Google My Business convertit bien.

2. Commentez des articles de blog

Même si la plupart des commentaires de blogs sont affichés en « nofollow », c’est-à-dire qu’ils ne sont pas considérés par Google. Les commentaires de blogs sont une excellente opportunité pour communiquer sur des sites externes de la même thématique que votre site web. Utilisez simplement votre prénom et l’URL de votre site web pour commenter un article de blog via un commentaire pertinent.

3. Améliorez le temps de chargement de vos pages

La vitesse de chargement de vos pages est considérée comme l’une des principales raisons pour lesquelles un moteur de recherche parcourt les pages de votre site web. Pour optimiser votre budget crawl, il faut travailler son maillage interne et alléger le temps de chargement de vos pages. Utilisez l’outil PageSpeed Insights de Google pour vérifier les performances de votre site web.


Améliorer la vitesse d’un site d’une seconde seulement peut modifier considérablement l’expérience de l’utilisateur. Si le temps de chargement de votre site est faible, vous obtiendrez forcément un taux de rebond plus élevé et un temps moyen de présence nettement inférieur. Ainsi, un temps de chargement long peut avoir un effet négatif sur votre indexation et sur l’expérience utilisateur.

4. Optimiser le contenu de vos pages

Voici 8 conseils pour optimiser le contenu de vos pages.

1/ Ciblage du mot clé cible

Quel mot clé visez-vous ? Dans une bonne stratégie de contenu, il faut choisir un mot clé cible par page et rédiger le contenu par rapport au mot clé principal.

2/ La longue traîne

Une fois votre top mot clé sélectionné, il faut placer son champ sémantique. Pour ce faire, vous pouvez allez sur Google Keywords Planner pour trouver des mots clés à fort trafic qui tournent autour de votre mot clé principal.

3/ Positionnement 0

Si vous visez la position 0 par exemple sur le mot clé « meilleure agence de référencement », il faut mettre des questions (que vous avez déjà mis en place). Il y a une autre astuce, il s’agit de placer des listes à puces, car on constate qu’une page en position 0 contient souvent des puces, et cet effet permet aussi d’aérer le texte (meilleure lecture pour l’internaute).

4/ Optimisation de la structure Hn

Placez une seule balise H1 et ensuite des balises H2 et H3. Il faut privilégiez des mots clés et si possible des questions pour optimiser la recherche vocale.

5/ Liens internes vers articles de blog

Pensez à placer des liens internes via vos différentes pages de la même thématique. Le maillage doit se faire via cocon sémantique, c’est-à-dire via des liens de la même thématique. De plus, par rapport à votre fil d’ariane, le niveau inférieur doit pointer vers le niveau supérieur.

6/ Longueur de l’article

On conseille de publier des pages avec minimum 500 mots, mais plus vous rédigerez un contenu complet, mieux ce sera pour le positionnement de la page. L’idée est de rédiger un contenu le plus complet possible par rapport à un sujet.

7/ Méta balises

Pensez à rédiger des méta balises uniques pour chaque page, qui contiennent le mot clé principal et le nom de marque. Il faut penser aussi à respecter la taille des balises (60 caractères maximum pour la balise titre et 155 pour la balise description). La balise description peut commencer par une question pour mieux interpeller l’internaute.

8/ URL de l’article

Il faut choisir une url différente par rapport au titre de l’article (balise H1). En effet, la méta balise, la balise H1 et l’URL doivent être différentes.

5. Cherchez des backlinks

Le netlining ou linkbuilding est le nerf de la guerre, mais les backlinks sont souvent difficiles à avoir. Pour publier des liens de qualité facilement, vous pouvez tout simplement faire appel à vos connaissances. En utilisant par exemple Linkedin, vous pouvez retrouvez des connaissances qui ont un site web et qui peuvent ajouter un lien vers votre site.
Il peut s’agir de personnes de votre école, de connaissances virtuelles ou encore de personnes croisées dans un événement de networking. Le netlinking est ainsi une histoire de « liens » qui peut se construire via votre réseau professionnel.

6. Analyser le crawl de vos pages

Il faut penser à crawler votre site web afin d’identifier et corriger par la suite les pages les moins performantes (pages orphelines, erreur 404, pages sans trafic etc). Le crawl permet aussi d’identifier les pages sans méta balises ou avec méta balises dupliquées ou encore de connaître le temps de réponse du serveur.

L’objectif de ce diagnostic permet de mettre en place des recommandations qui visent à optimiser la structure du site. Pour crawler votre site web, vous pouvez utiliser Xenu (gratuit) ou encore Botify (payant) ou Screaming Frog (gratuit jusquà’500 URLs, puis payant).

7. Allonger vos pages de contenu

Dans une stratégie de contenu, on pense souvent à créer de nouvelles pages via notamment un blog mais on ne pense pas forcément à allonger le texte existant ou revoir l’optimisation technique des pages. Pourtant, il est intéressant de mettre à jour son contenu. Vous pouvez par exemple allonger les pages qui génèrent le moins de trafic, en mettant à jour si besoin les méta balises, le maillage interne ou encore la structure Hn.

De plus, dans sa stratégie de contenu, on pense souvent à rédiger des articles de blog de type informatif. Cependant, en termes de conversion, il vaut mieux rédiger des pages de vente plutôt que des articles de blog. En effet, les articles de blog sont efficaces pour être relayés dans vos réseaux sociaux et newsletter, asseoir votre position de leader ou encore publier du nouveau contenu sur votre site. Les pages de contenu convertissent moins bien qu’une page de vente, car le contenu d’un article de blog est souvent « informatif », sans réelle intention d’achat.

Conclusion

Le référencement est un sujet compliqué. Il peut sembler facile de se classer dans les moteurs de recherche en lisant des blogs comme celui-ci. Il faut cependant plusieurs années de travail constant pour amener un site web en première page de Google sur des mots clés concurrentiels.
Pour avancer dans votre stratégie de référencement, vous pouvez commencer en revoyant les bases de cet article. Plus vous consacrerez du temps à l’optimisation de votre site web, plus votre visibilité sera durable. Quels hacks SEO avez-vous essayés avec succès qui ne sont pas présentés ici ?

Category: SEO

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Back To Top