Société offshore: investir tout en optimisant

Si l’évasion fiscale est un sujet assez sensible en Europe, il est important de faire la différence entre la fraude et l’optimisation. La première est illégale. La seconde, elle, est une pratique légale.

Parmi les techniques les plus pratiquées, la création de société offshore est certainement la meilleure. La méthode consiste à délocaliser la structure dans un pays où la fiscalité et le système économique et juridique sont plus attrayants. Les paradis fiscaux permettent aux investisseurs et entrepreneurs de réaliser des bénéfices considérables tout en ayant une meilleure marge de manœuvre dans la gestion de leur société.

Optimiser sa fiscalité

Les prélèvements fiscaux ont atteint un niveau assez important en Europe à tel point qu’ils deviennent de véritables freins à l’expansion des entreprises. En optant pour l’offshoring, les entrepreneurs ont la possibilité d’accroître la rentabilité de leur firme en réduisant la part des impôts et des taxes.

Ainsi, en implantant une Holding à Chypre, aux Seychelles ou au Delaware, on peut s’attendre à une optimisation fiscale puisque ces pays adoptent des dispositifs avantageux. Sans oublier le fait qu’ils ont aussi signé des traités internationaux concernant les échanges (bilatéraux ou multilatéraux). Dans le cas de Hong Kong, par exemple, l’accord de non double imposition avec la Chine est une décision avantageuse.

Investir en se focalisant sur les aspects les plus importants de sa société

Le secteur d’activité est un critère de choix décisif en matière de création de société offshore. En tenant compte de ce volet, les investisseurs et entrepreneurs vont pouvoir optimiser la performance de leur entreprise.

Pour les firmes œuvrant dans le commerce et la fourniture de services, l’important est de privilégier les destinations qui ont établi des traités commerciaux avec les pays ciblent. Les clients qui passent commande dans le pays d’origine pourront recevoir leurs produits par la société de la même marque située dans une autre région.

Les bénéfices seront mieux conservés. Si l’activité de l’entreprise est focalisée sur la conception de logiciels ou de produits informatiques, l’important est de s’assurer des droits de propriété intellectuelle ainsi que des différents impôts liés à la vente de ces produits pour certaines destinations (les pays de l’UE et les USA surtout).

La stratégie financière de votre entité est la clé

En matière de structure offshore, l’objectif est donc de bien optimiser vos revenus et donc de réduire votre assiette fiscale, mais il faut surtout penser à anticiper. En effet, la fiscalité est une thématique clé pour chaque entrepreneur, et, de nombreuses règles existent pour réduire son taux d’imposition.

En ce sens, il faut donc prévoir et utiliser les leviers disponibles pour, par exemple, plus investir et plus embaucher. L’optimisation fiscale n’est aucunement liée au fait de « cacher » de l’argent, mais bien au fait de réduire ses impôts en actionnant des leviers pouvant être l’innovation ou le recrutement.

Quelle que soit votre structure, votre ambition et votre niveau de maturité, il est vivement recommandé de toujours faire appel à un expert pour améliorer sa rentabilité tout en réduisant ses coûts…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.