Conseils pour bien choisir son PC portable convertible tablette

Sur le segment des PC portables sont apparus il y a quelque temps déjà des modèles hybrides pouvant faire office de « laptop », évidemment, mais aussi de tablette, grâce à un écran tactile. Mais alors qu’il était déjà difficile de faire son choix avec les modèles « simples », ces « 2-en-1 » rendent la tâche encore plus compliquée. Essayons tout de même de présenter les critères essentiels.

La dalle, la clé de voûte

L’écran est un critère structurant dans la mesure où de ce choix en découleront d’autres. On ne rentrera pas dans les détails, parce qu’il y aurait énormément à dire, mais disons que la taille de l’écran conditionnera pour une bonne part l’usage que vous ferez de votre portable. Les écrans inférieurs à 13 pouces sont plutôt destinés à un usage nomade, avec souvent un écran et un clavier d’appoint lorsqu’on passe en mode sédentaire. Pour vous aider à choisir au mieux la taille de votre écran, il est toujours utile d’avoir en tête la diagonale d’une feuille de papier A4 qui est de 37 cm, soit 14,5 pouces.

La résolution de l’écran est doit venir immédiatement après la considération de la taille. Ce facteur qui détermine le nombre de pixels affichés sur l’écran va influer que la qualité de l’image. Plus la résolution sera élevée, et plus précis et détaillé sera l’affichage, et plus l’espace de travail sera grand. Il est conseillé à l’heure actuelle de ne pas descendre en dessous de la norme Full HD (1 920 x 1 080).

On peut encore trouver des portables avec des résolutions moindres, souvent à prix bradé. Vous pouvez éventuellement vous laisser tenter, mais c’est rarement un choix payant. D’autant plus que dans les prochaines années, c’est la résolution dite 4K (en fait UHD soit 3 840 x 2 160) qui devrait s’imposer. De ce fait, opter par exemple pour une résolution en 1 366 x 768 n’est vraiment pas un choix pérenne.

La résolution est déterminante non seulement pour le confort visuel, mais aussi pour la précision du toucher en mode tablette. Et à ce titre, n’oubliez pas de vous assurer que l’écran est bien tactile et réversible. On ne sait jamais…

Les performances pour la productivité

Quand on choisit un PC portable réversible en tablette, il ne faut pas oublier qu’il s’agit avant tout d’un PC portable. À ce titre, il est probable que vous ayez d’autres besoins que de simplement surfer sur Internet et regarder des vidéos. C’est pourquoi ce ne serait pas forcément un bon calcul que de négliger l’aspect performance.

Le processeur est la pièce maîtresse dans le domaine de la performance. C’est lui qui est en charge de traiter toutes les opérations (pour simplifier). Il est assez difficile dans ce domaine de donner des conseils généraux. Il faut faire la balance entre le prix, les performances et la consommation énergétique – car l’autonomie, comme on le verra plus bas, est aussi un facteur à prendre en compte.

Ne vous fiez pas trop aux dénominations commerciales d’Intel avec ses i3, i5 ou i7. Il est largement préférable de se reporter aux tests de performance disponibles sur le Web. Ayez aussi à l’esprit que plus un processeur sera puissant, et plus il aura tendance à consommer de l’énergie et donc à influer négativement sur votre batterie.

C’est pourquoi il vaut mieux éviter les processeurs de la famille des i7, plutôt dédiés aux hautes performances, mais gourmands…

Toujours dans le volet performance, la présence d’un disque dur SSD est importante. Même si la plupart des modèles en proposent de base de nos jours, le point qu’il faudra surveiller attentivement, c’est la capacité du disque SSD. Pour proposer des tarifs attractifs, les constructeurs ont souvent tendance à installer des disques à faible capacité. Il n’est pas rare par exemple de voir encore des portables équipés de disque de 128 Go ou pire, 64 Go. P

our avoir un minimum de marge de manœuvre, essayer de viser des disques SSD de 256 Go au minimum. Même si ça peut faire grimper significativement la facture, ça en vaut la peine, tant l’espace de stockage a tendance à se remplir très vite.

La mobilité pour un maximum de confort

Troisième volet pour choisir un portable hybride, celui de la mobilité. Domaine important s’il en est puisque le choix d’un 2-en-1 est souvent motivé par le besoin de bénéficier du côté nomade d’une tablette.

À ce titre, il convient d’être prudent sur l’autonomie annoncée par le constructeur. Il peut arriver que celle-ci soit bien inférieure à l’autonomie réelle. Prévoyez donc une bonne marge d’erreur. Une autonomie réelle de 6 heures est un minimum pour que votre PC ne soit pas trop souvent tenu en laisse par un câble d’alimentation. Mais c’est aux alentours de 12 heures d’autonomie en usage « polyvalent » qu’on ressent une réelle liberté d’utilisation.

Enfin, n’oubliez pas de vérifier l’embonpoint de la machine, surtout si vous vous déplacez très fréquemment. Car au-delà des 1,5 kg, votre portable risque de se transformer en transportable, voire pire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.