Kim Dotcom : Le fondateur de MegaUpload

De son vrai nom Kim Schmitz, Kim Dotcom est un célèbre homme d’affaires d’origine allemand et finlandais qui entreprend dans le domaine de l’informatique. Tout le monde le connaît comme étant le père fondateur du fameux site Megaupload. Il a connu une belle réussite sombrée par plusieurs faux pas et de nombreuses condamnations.

Le chemin qu’a suivi Dotcom l’a rendu négativement célèbre aux yeux des internautes du monde entier.

Le parcours incroyable d’un grand homme d’affaires

Ayant passé son enfance en Allemagne, Kim Schmitz était un enfant qui n’accorde aucune importance aux études. Toutefois, il s’est penché vers le secteur de l’informatique qu’il trouve plus intéressant. Il commence à gagner de l’argent en vendant des jeux vidéo qu’il a piraté sur internet. Ensuite, il s’est lancé dans le hacking sous le pseudo Kimble. Après avoir travaillé dans le Chaos Computer Club, il a créé en 1994 Data Project. Pourtant, des accusations pour escroquerie sont posées à l’encontre de Kimble concernant la vente de numéros de carte d’appel illégaux.

 

 

Ensuite, il a fait intégrer d’autres actionnaires dans sa société. Puis il a fondé Monkey AG, MegaCar et Holding Kimvestor AG. Un individu très malin, il a réussi à manipuler des actionnaires à investir dans une campagne qui ne serait jamais rentable. Condamné pour avoir commis un délit d’initié et une manipulation des cours, il a reçu une peine d’emprisonnement et une amende. Peu après, les poursuites ne s’arrêtent pas, car il a encore été condamné et emprisonné pour des détournements de fonds.

Kim Dotcom et Megaupload

Schmitz a créé Megaupload Limited, une société siégeant à Hongkong, en 2005. Puis, il décide de s’installer en Nouvelle-Zélande et devient Kim Dotcom. Pour des fins publicitaires, Kim Dotcom a décidé d’unir quelques chanteurs très célèbres pour interpréter Mega Song. Cette alternative a eu une bonne répercussion sur le public.

Malheureusement, FBI a décidé de fermer le site de téléchargement, car Kim Dotcom et d’autres dirigeants du site a été accusé d’avoir commis des blanchiments d’argent, des contrefaçons de copyright et d’autres mouvements interdis par la loi. D’ailleurs, la justice Néo-Zélandaise a ouvert des affaires louches concernant Megaupload et Vestor Limited. Remis en prison, il a pu trouver la liberté grâce au paiement des cautions. Un après la suppression de sa société, Dotcom a décidé de lancer un nouveau site nommé Megaupload.

Kim Dotcom et la justice

Père de 5 enfants, Kim Dotcom est un millionnaire qui a consacré toute sa vie à l’informatique. Tout au long de son cursus professionnel, la justice n’a jamais laissé passer ses implications douteuses  dans des sales affaires. D’ailleurs, plusieurs fois qu’il a été jugé coupable des accusations portées à son encontre.

Une date marquante de sa vie, c’était le 20 Janvier 2012 quand il a été arrêté dans sa résidence à  Auckland pour avoir commis des fraudes fiscales, du blanchiment de fonds et pour avoir permis la diffusion des données protégées. D’ailleurs, il s’était préparé à s’enfuir en cas d’une éventuelle arrestation.

Par suite, il a tenu à marquer ce moment difficile de sa vie notamment par la sortie d’un album de musique en 2014 ou encore son annonce sur l’existence d’une plainte qu’il a posé contre l’État néo-zélandais en 2018. En effet, son but est d’éviter son extradition aux États-Unis où il risque plus d’une cinquantaine d’années d’emprisonnement. Ainsi, il accuse le gouvernement de la Nouvelle-Zélande d’avoir omis ses droits. Le mois juillet de cette même année, son extradition en Amérique a été confirmée par la justice de première instance. En faisant appel,  on attend toujours la décision de la Cour Suprême néo-zélandaise pour confirmer son extradition ou non.

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Back To Top